The Barnard Loop

Conception et écriture Alessandra Ventrella, Rocco Manfredi
Mise en scène Alessandra Ventrella
avec Jacopo Maria Bianchini
Régie plateau Rocco Manfredi
Scénographie Paolo Romanini, Rocco Manfredi
Création sonore Dario Andreoli

soutien logistique Cie Les Karnavires

Un remerciement spécial à
Émilie Rault, AragoRn Boulanger, Luis Carr, Julien Lemmonier, Joris Maiotti
Amandine Buixeda, Joris Maiotti, Mathilde Letteron, Giulia Guiducci e Emiliano Curà

photo: Francesco Cibati (Raw Sight Production)

un moka que sert du café sans jamais s’arrêter
une plante que prend vie pour nous réconforter,
un lit dans lequel les choses apparaissent…

ce ne sont là que quelques-uns des événements qui touchent notre Barnard lors de son insomnie. Nous ne sommes pas certaines que s’agit d’un rêve comme nous ne pouvons pas jurer le contraire. Mais que ce soit sommeil ou veille, Barnard doit se confronter à son propre univers intérieur en cherchant une apparence d’équilibre dans l’incohérence de ses émotions, de ses désirs et de ses pensées.

la magie pour raconter du rêve,
les objets du quotidien qui s’animent pour donner vie à notre imagination,
l’humour pour naviguer dans le nôtre vie intérieure.

Une succession des aventures irrationnelles :
un réveil qui se déplace où il veut, une lampe qui nous échappe, un interrupteur qui explose et un tiroir que produit les objets les plus disparates en continu.
THE BARNARD LOOP EST UN SPECTACLE SANS MOTS DE MAGIE NOUVELLE.

The Barnard Loop, c’est-à-dire la boucle de Barnard, le drôle personnage qu’est investi d’une cascade des événements surréalistes lors d’une absurde nuit blanche.

Une partition sans parole, millimétrique autant que burlesque qui nous emmène tout droit vers le kafkaïen. Un portrait intime des peurs et des obsessions de Barnard, un personnage perpétuellement indécis et maladroit, mais qui ne manque jamais une occasion de nous révéler toute sa fragilité.

Un conte de fées, presque un cartoon, un rêve que ne peut pas être raconté sans le langage magique. Un hommage au mystère, à l’imprévisible et au déstabilisant. Une traversée onirique d’états psychiques et mentaux où répétitions, boucles, ubiquité et souvenirs nous conduisent dans une illusion sans fin.

Avec soulagement, avec humiliation, avec terreur,
il comprit que lui aussi était une apparence,
qu’un autre était en train de le rêver.”

Jorge Luis Borges, “Les ruines circulaires”

Production DispensaBarzotti

Soutiens en production
Ville de Marseille – action spectacle vivant

Theater Laboratory Sfumato, Sofia // Officine CAOS, Torino // Centre de résidence de la Toscana (Armunia Castiglioncello – CapoTrave/Kilowatt), Sansepolcro // Teatro delle Briciole Solares Fondazione delle Arti, Parma

Résidence artistiques
Ville de Billom, Billom // Théâtre de Cuisine – Friche la Belle de Mai, Marsiglia // Le CIAM – Centre International des Arts en Mouvement, Aix-en-Provence // Ax-Animation, Ax Les Thermes // Pôle Jeune Public, Le Revest Les Eaux // Archaos, Pôle National Cirque, Marsiglia // Les Karnavires, Mimet // Carrozzerie | n.o.t, Roma // FAP – Fondazione Aurelio Petroni, San Cipriano Picentino // Circuito CLAPS, Brescia

Prix de production
Projet gagnant “Odiolestate 2018”, Carrozzerie | n.o.t, Rome
Mention spéciale au festival “Tendenza Clown 2019”, Milan

Le spectacle est lauréat de UNTERNEHMEN dans la culture 2021, programme d’accompagnement pour les jeunes entreprises culturelles organisé par le Ministère de la culture français, Relais Culture Europe et Institut français d’Allemagne.

photo: Francesco Cibati (Raw Sight Production)